L'association DINA est née le 18 juin 1989 sous l'impulsion de quelques étudiants malgaches en vue de créer un centre d'études, de réflexion et d'action en vue de participer au développement de Madagascar. Elle est guidée par les valeurs traditionnelles malgaches : "le fihavanana" (fraternité-justice-équité), et le "fanahy no olona" (la spiritualité malgache : le respect de l'homme, du corps social et environnemental).

L'association était intégrée au Centre d'Étude Africaines de Toulouse. Elle a réalisé des séries de conférences, des activités d'information, de réflexion et de soutient d'actions au développement à Madagascar.

Dans les années 2000, les membres de l'association - pour des raisons professionnelles et diverses - sont dispersés partout (Madagascar, Paris, Lyon...) ; d'autres sont même décédés. Entre autres, le Centre d'Études Africaines est fermé et intégré à l'Institut Catholique de Toulouse. Pour ces diverses raisons, l'association était en latence.

En 2015, quelques malgaches engagés dans d'autres associations ont pensé - de retour des vacances au pays, et à la demande de certains organismes à cause de la situation économique, sociale et politique de Madagascar - ont décidé de relancer l'association DINA.

Après 5 réunions de discussions et de sensibilisation, une assemblées générale extraordinaire s'est tenue le 20 juin 2015 pour ratifier les modifications de certains articles de l'association et les élections du nouveau bureau.

En effet, DINA a pour objectif principal de promouvoir l'interculturalité, de mieux organiser les synergies et les compétences de chacun à travers la solidarité et la mutualisation des moyens en vue de contribuer au développement de Madagascar.